Accueil du site > Les articles > Personnaliser les options utilisateurs de PDM.
Version à imprimer Enregistrer au format PDF

Personnaliser les options utilisateurs de PDM.

mercredi 11 août 2004, par Grégory Jarrige Visites  2392 Première mise en ligne le mercredi 29 octobre 2003.

La commande AS/400 STRPDM est une commande très puissante qui permet de gérer des bibliothèques, des objets et des membres de fichiers (fichiers source ou fichiers de données). En ce qui concerne la gestion des objets, la commande WRKOBJPDM (Gérer les objets avec PDM) est une commande que j’apprécie beaucoup pour ses nombreuses possibilités.


Une des possibilités intéressante et méconnue de PDM est de permettre aux utilisateurs de créer des options personnalisées. Pour cela il suffit de presser la touche F16=Options utilisateur pour accéder à un écran de gestion de ces options.

Comme vous pouvez le constater, la création et la gestion de ces options utilisateurs ne pose pas de problème particulier. Pour les utiliser, il suffit de saisir le code d’une option personnalisée sur l’un des objets de la liste affichée par les commandes STRPDM ou WRKOBJPDM.

Plutôt que de rentrer dans des explications trop techniques, je préfère vous livrer une liste non exhaustive de fonctions utilisateurs créées au fur et à mesure des besoins par les collègues et qui constituent autant d’exemples intéressants et concrets qui pourront servir de base pour la création de vos propres fonctions utilisateurs.

Attention, certaines des commandes ci-dessous peuvent ne pas fonctionner car elles dépendent de la configuration de votre système et de vos droits d’utilisateurs.

Liste d’options pour exemple :

  • AU : EDTOBJAUT OBJ(&L/&N) OBJTYPE(&T)
  • CD : STRDFU OPTION(2)
  • CL : CRTCLPGM PGM(&L/&N) SRCFILE(&L/QCLSRC)
  • CM : STRSDA OPTION(2) SRCFILE(&L/&F) ??SRCMBR()
  • CP : CPYTODKT FROMFILE(&L/&F) TOFILE(QDKT) FROMMBR(&N) TODEV(DKT03)
  • CR : SBMJOB CMD(CRTRPGPGM PGM(&l/&n) SRCFILE(&l/QRPGSRC)) ??JOBD(xxxPGM)
  • CS : STRSDA OPTION(1) SRCFILE(&L/&F) ??SRCMBR()
  • DB : DSPDBF FILE(&L/&n) MBR(&N) RCDSLT(*YES)
  • EV : ? SNDNETF FILE(&L/&F) TOUSRID((QPGMR HVZ)) MBR(&N)
  • GO : GO &L/&N
  • JL : DSPJOBLOG
  • PF : DSPPFM FILE(&L/&N)
  • RZ : ? CLRPFM FILE(&L/&F) MBR(&N)
  • SA : SNDNETF FILE(&L/&F) TOUSRID((QPGMR API)) MBR(&N)
  • SO : GIEOBJ/SNDOBJ OBJ(&N) BIBOBJ(&L) USER(QPGMR) ADRESSE(CSC)
  • SU : STRDFU OPTION(5)
  • WK : ? WRKOBJLCK OBJ(&L/&N) OBJTYPE(&T)

N.B. : L’aide IBM associée à la saisie d’une option utilisateur est très bien faite et contient la liste de toutes les variables de substitution. Vous trouverez ci-dessous la liste des variables de substitution les plus courantes (reportez-vous à l’aide IBM pour plus d’informations).

Liste des variables avec leurs désignations :

  • &A : Attribut d’objet
  • &B : Type de liste
  • &C : Option
  • &D : Date de modification du membre/composant
  • &E : Exécution par lot
  • &F : Nom de fichier
  • &G : Bibliothèque de descriptions de travail
  • &H : Nom de description de travail
  • &J : Description de travail
  • &L : Nom de bibliothèque
  • &N : Nom d’élément
  • &O : Bibliothèque de création
  • &P : Compilation par lots
  • &R : Remplacement d’objet
  • &S : Type d’élément sans ’*’
  • &T : Type d’élément avec ’*’
  • &U : Fichier d’options
  • &V : Bibliothèque
  • &W : Membre & Texte d’élément

P.-S.

Pas de conclusion