Accueil du site > Les articles > Méthode SDMS, phase demande de services
Version à imprimer Enregistrer au format PDF

Méthode SDMS, phase demande de services

mercredi 12 mai 2004, par David Malle Visites  4078 Première mise en ligne le jeudi 9 octobre 2003.

Un projet géré via la méthode SDMS est découpé en 10 phases de 9 tâches chacune. Chacune des phases a une liste de tâches qui leur sont propres.

La première de ces phases est la demande de service. Son contenu est énuméré de manière plus précise sur cette page. Cette énumération n’est pas assez complète pour se substituer au contenu de la méthode elle même. Toutefois, elle constitue un atout interressant pour la conduite de projet.


Rappel des 10 phases.


    - DS / EO, Demande de service - Etude d’opportunité
    - DBS, Définition des besoins
    - CAS, Choix d’architecture
    - SES, Spécifications externes
    - SIS, Spécifications internes
    - PRG, Programmation
    - TST, Tests
    - CONV, Conversion
    - INST, Installation
    - BILAN, Bilan

DS / EO : demande de service.

La demande de service est l’expression du :


    - Quoi ?
    - Pourquoi ?
    - Quand ?

Aucune activité liée à un nouveau système ne devrait être entreprise sans qu’une discussion préliminaire n’ait lieu entre les utilisateurs qui énoncent leur première appréciation du besoin, et la hiérarchie informatique qui évalue la faisabilité éventuelle du nouveau système.

A la suite de cette discussion préliminaire, si un nouveau système ou un aménagement du système existant est envisagé, le demandeur prépare la demande de service.

La hiérarchie informatique doit en toute transparence indiquer une date prévisionnelle de mise à disposition au demandeur, compte tenu des priorités qui sont les siennes.

Si il existe un plan informatique, et que la demande n’est pas soumise à un impératif de délais courts, la hiérarchie informatique doit y associer cette demande, pour conserver une vue d’ensemble du système.

La demande de service doit être préparée, contrôlée, enregistrée, évaluée, ...

Plusieurs pages peuvent êtres consacrées à la demande de service et à son traitement. Il ne faut la négliger, cela permet de manière officielle d’avoir un point d’entrée et un seul pour les demandes utilisateurs. C’est important.

L’étude d’opportunité fait suite à la demande de service :


    - Elle constitue la validation de la demande de service (domaine, types de solutions, appréciation en termes d’avantages et de risques, planning initial, coûts.
    - L’étude d’opportunité est soit approuvée, soit rejetée, soit inscrite au plan informatique. .

Un certain nombre de tâches sont à accomplir durant cette phase :


    - Identifier les utilisateurs concernés.
    - Conduire les entretiens.
    - Identifier précisément le modèle de communication.
    - Décrire l’existant et la justification de la demande.
    - Identifier les besoins, décrire les exigences et les scénarios possibles.
    - Evaluer le niveau de définition des besoins et les scénarios possibles.
    - Déterminer les caractéristiques du projet éventuel.
    - Préparer le document Etude d’opportunité (EO).
    - Faire revoir et approuver le document EO.

Ne vous arrêtez pas là. Plongez vous dans les chapitres décrivant chacune des phases de la méthode SDMS, en cliquant sur les raccourcis ou, en fouinant via notre moteur de recherche.

 [1]